En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour assurer le bon fonctionnement de nos services.
En savoir plus

Economies d'énergies

Economies d'énergies dans les collèges lotois !

Publié le mardi 15 octobre 2013 16:13 - Mis à jour le mardi 18 septembre 2018 16:29

Electricité, gaz, charbon…autant d’énergies auxquelles l’accès n’est pas généralisé. Certaines ressources ne sont pas renouvelables et la question de leur raréfaction est aujourd’hui plus que jamais d’actualité.

La consommation d’énergies entraîne également la production de déchets ayant un impact non négligeable sur l’environnement.

C’est pourquoi, pour l’ensemble de ses bâtiments, le Département a décidé :

  • d’intégrer le développement durable à chaque nouvelle construction de bâtiment : développement des énergies renouvelables et consommation d’énergie optimale ;
  • d’intervenir sur les bâtiments anciens qui sont « énergivores », dans le but de limiter la facture et le gaspillage énergétiques.

Dès 2008, le Département a entrepris des travaux d’isolation par l’extérieur dans les collèges lotois. Autrement dit, il s’agit d’envelopper le bâtiment d’un « manteau » isolant. Dans le même temps, les menuiseries extérieures sont elles aussi remplacées pour maximiser les économies d’énergies. Les régulations de chauffage sont également renouvelées par des systèmes plus performants. À titre d’exemple au collège de Cajarc, une économie d’énergie de 31% a été constatée.

Un nouveau plan d’investissement sur 4 ans a été adopté pour la période 2016-2021 à hauteur de 3 millions d’euros. De nouvelles opérations concernant la performance énergétique des installations (chaufferies, régulations, etc.) ont été ajoutées à l’isolation des bâtiments.

En 2017/2018, les collèges qui ont bénéficié de ces travaux d’amélioration sont :

  • le collège de Souillac:
    Il s’agit de la plus grosse opération de rénovation de façades menée par le service. L’ensemble des menuiseries a été remplacé et la rénovation des façades se termine. Cela représente 275 menuiseries pour environ 2 300 m² de surface rénovée. La taille du chantier est importante mais sa complexité technique l’est également. La façade existante, plaquée sur le bâtiment en béton a été déposée et remplacée par un enduit sur isolant pour la plus grande partie. L’entrée et le centre de la façade sur cour seront marquées par des parties plus colorées en panneaux rapportés.
    Le projet a reçu la validation de l’architecte des bâtiments de France.
    Un élévateur a été mis en place, permettant de rendre accessible l’ensemble des niveaux du bâtiment. Les travaux doivent se terminer en novembre pour un coût de 950 000 €.

           

  • Vayrac : réfection des façades du bâtiment B ; coût 140 000 €
    En continuité de la rénovation des façades du bâtiment A, réalisée en 2016/2017, le bâtiment B a été traité, en reprenant la même finition : façades blanches et menuiseries bordeaux. Les travaux seront réceptionnés début novembre.

  • Montcuq, Salviac et Souillac : rénovation des chaufferies ; coût : 536 000 €
    Ces trois chaufferies sont entièrement refaites : chaudières, panoplies hydrauliques, armoires électriques. A Souillac, le gaz de ville a remplacé le fioul. La modernisation de ces chaufferies, qui avaient une quarantaine d’années chacune, était devenue nécessaire et permettra d’avoir des installations plus performantes donc moins consommatrices d’énergie.
    Les travaux se termineront aux vacances d’automne pour une mise en chauffe à la rentrée.